Promo !

Une vie de poubelle

Shakespeare avait tort pour avoir cru que la question fondamentale de l’humain est « to be or not to be ». À bien y penser, il y a une question beaucoup plus terre-à-terre que celle de Hamlet.  Beaucoup plus existentielle, dis-je. Beaucoup plus vraie. Beaucoup plus intime. La voici: où cacher mes poubelles?

 

Description

On ne le réalise pas assez, il n’en demeure que toute notre vie, toute notre existence, toute notre histoire, tous nos secrets se trouvent condensés dans nos poubelles.  J’insiste sur ce déterminant « tout ».  Il est absolu.  Il ne souffre d’aucune exception. Un étranger peut tout apprendre sur nous, s’il sait faire parler nos poubelles. Nos poubelles racontent le récit de nos vies.  Elles parlent pour nous. Et contre nous.  C’est selon.