Promo !

Vodou, je me souviens (Édition revue et augmentée. 376 pages)

Jean Fils-Aimé nous livre ici une analyse clinique des présupposés sous-tendant l’utilisation de chacun de ces concepts et propose un paradigme dans lequel le vodou et la foi chrétienne s’enrichissent et se renouvellent mutuellement.

 

Description

Le vodou a été perçu tour à tour comme de la magie noire, religion primitive, foi de Nègre, ciment de la culture haïtienne, etc.

 

Les sociologues parlent d’acculturation, les théologiens d’inculturation, les œcuméniques de dialogue interreligieux; Jean Fils-Aimé revendique le droit du peuple haïtien à son identité culturelle.

Luciano Ianacci, professeur de langue et de culture italiennes.